Menu

Le caïd El Hadj-Tami-Glaoui et son frère, grâce auxquels furent sauvés les Français de Marrakech, prisonniers du partisan El Hiba, viennent de recevoir la récompense de leur courage, de leur énergie et de leur fidélité à la France.
El Glaoui, qui depuis l'occupation de Marrakech par les troupes françaises, a été nommé pacha de la ville, fut récemment informé par le général Lyautey que le gouvernement avait décidés de le décorer et de décorer son frère, de la Légion d'honneur.
- Comment, lui demanda le général, voulez-vous recevoir la croix ? Publiquement, sur le front des troupes, au simplement ici, dans votre palais ?
- Je suis ton soldat, répondit fièrement El Glaoui. Je demande que tu me décores comme tu décores tes soldats.
Et c'est, devant les troupes assemblées que l'insigne de l'honneur fut remis aux deux nobles Marocains.


Le Petit Journal illustré du 27 octobre 1912 - BNF
Le Petit Journal illustré du 27 octobre 1912 - BNF
À Marrakech, le caïd El Glaoui et son frère reçoivent la croix de la Légion d'honneur des mains du général Lyautey ("In Marrakesh, the qaid Madani El Glaoui (al-Glawi) and his brother Thami El Glaoui receive the cross of the Legion of Honour from General Lyautey"), illustration published in Le Petit Journal, Paris, No.1145, 27 October 1912.

Thami El Glaoui est le fils de Si Mohamed Ben Hammou, de la tribu des Glaoua, et de Zora, une éthiopienne. Les Glaoua étaient une importante tribu de la région du Haut Atlas de Marrakech appartenant à l’aire linguistique de la tachelhit.

En 1912, Thami est nommé pacha de Marrakech par un dahir du sultan Moulay Youssef 2 et participe à la pacification du Maroc pour le compte du protectorat français.

À la mort de Madani3, son frère aîné, en 1918, il est récompensé par Lyautey qui le nomme seul héritier de l’empire Glaoui.

Dans les années 1930 et 1940, il est au summum de sa gloire et reçoit les grands de ce monde. Winston Churchill lui rendra plusieurs fois visite et deviendra un proche4.

En décembre 1950, il demande au sultan Mohammed V de ne plus suivre le Parti de l'Istiqlal favorable à l'indépendance du Maroc. El Glaoui se montre insolent à l'égard du sultan lors d'une audience et il est interdit au Palais royal.

En février 1953, El Glaoui réunit 23 pachas et 323 caïds, et fait signer une pétition exigeant le départ du sultan ; seuls 6 caïds et 4 pachas refusent.

Le 20 août 1953, Mohammed V, ainsi que le prince héritier Moulay Hassan (futur Hassan II), sont arrêtés puis envoyés en exil en Corse puis à Madagascar.

À leur retour d'exil, en 1955, El Glaoui se soumet et meurt peu de temps après à Télouet des suites d'un cancer.

Editeur - Hafid ABOULAHYANE

31 février
Dans une ville du nord de la France, trois trentenaires mal engagés dans la vie, rêvent d’un nouveau départ. De parents marocains, Sami, le plus actif, est parvenu à dérober le fichier client de l’agence immobilière qui vient de le licencier. Décidé à revendre des villas au Maroc, il entraîne avec lui ses deux amis, Souleymane, un jeune homme d’origine sénégalaise qui cherche à rencontrer l’amour, et Fabrice un dépressif imprévisible.

A Agadir, Sami et sa bande pensent avoir flairé la bonne affaire : faire l’intermédiaire entre Omar, un commerçant local, et Blanche, l’envoyée d’une agence française. C’est une arnaque ! Blanche, ruinée, se retourne contre le trio. Sami, tombé sous le charme de Blanche, lui promet de récupérer sa mise et même davantage… Parvenant à escroquer Omar à son tour, Sami met le doigt dans un dangereux engrenage. Avec son complice Le Légionnaire, Omar veut se venger du trio. Embarqués dans une course poursuite à travers le Maroc, Sami, Blanche et ses amis vont devoir se cacher un moment pour sauver leur peau. Mais le goût des affaires plus ou moins véreuses va vite reprendre le dessus…

Femmes Politiques au Maroc d'Hier a Aujourd'Hui
Dans cet essai, Osire Glacier, professeur spécialisée dans l'histoire du Maghreb rompt avec la tradition formaliste qui reléguait les femmes dans l'exclusion socio politique.

Cette conjuration de l'exclusion est remise en cause par cette étude historique s étalant sur 15 siècles.

Cette plongée dans l'histoire du Maroc nous dévoile des portraits fascinants de femmes rebelles ou de pouvoir qui ont marqué leur époque.

Ces différents récits sont soutenus par une écriture légère et incisive mettant en relief la présence de ces femmes dans une série de situations.

WikiMaroc

Sofia Gutiérrez
Directrice adjointe du programme de développement durable du tourisme au sein de l’Organisation Mondiale du Tourisme (UNWTO)

Diplômée de droit, de sciences politiques et de développement international, d’abord au Pérou puis
au Canada, Sofia Gutiérrez dispose d’une large expérience du développement et des droits de l’homme auprès d’ONG péruviennes et canadiennes.

Avant de rejoindre l’OMT, elle a travaillé au sein du Secrétariat à la convention sur la biodiversité biologique de l’UNEP. Elle est auteur et co-auteur de nombreux articles et ouvrages sur les droits de l’homme, le développement et les questions environnementales.

1 2 3 4 5 » ... 19
Facebook
Twitter
Flickr
Rss